Le Jodo

Muso Gonnosuke Katsuyoshi

Le Jodo à vu le jour dans le Japon du 17ème siècle suite à une défaite infligé à Muso Gonnosuke Katsuyochi par l'un des plus grands sabreurs japonais de son temps "Myamoto Musashi".

 

Le Samuraï vaincu décida de s'exiler pour trouver une arme plus efficace que le Katana, le célèbre sabre japonais. Après de longues méditations, il trouva la solution : utiliser un simple bâton et frapper les points vitaux de ses adversaires.

 

Il développa par la suite un ensemble de techniques qui lui permit lors d'un nouveau duel avec Myamoto Musashi de prendre sa revanche.

 

Il fonda par la suite son école, le Shindo Muso Ryu jo-Jutsu, ou il développa différents Kata permettant de faire face à différentes situations.

 

Le Jodo se base sur 12 Kata défini par la ZNKR (Zen Nihon Kendo Renmei) qui s'inspire des Kata de l'école Shindo Muso Ryu Jo-Jutsu.

Il a été également créé 12 kihon (exercices) permettant de travailler les différentes techniques du Jodo (frappe, coup d'estoc, contrôle du sabre,...).

 

Le Jodo ne comprend pas de chute ou de geste traumatisant ce qui permet une pratique sur le long terme.

De plus il permet de développer la souplesse, la précision, la disponibilité mentale et physique, la rigueur envers soi même et le respect du partenaire.

Le Battodo

Kato Shinji Senseï, fondateur de l'école Tenshin Ryu Battodo

Le Katana, sabre japonais est l'aboutissement de plusieurs siècles de recherche pour obtenir l'arme la plus efficace tant dans son maniement que dans son pouvoir de coupe.

 

Le Battodo est l'art permettant de maîtriser les techniques de sabres (dégainer, couper, se déplacer, rengainer) et de les appliquer lors de coupes réelles sur des fagots de paille.

 

La pratique passe tout d'abord par l'apprentissage des différentes techniques avec un sabre en bois (Bokken) avec ou sans partenaire plus la réalisation de Kata (combat codifié). Ce n'est qu'après un entraînement sérieux et rigoureux que l'on peut tester ses techniques avec un sabre tranchant.

 

Le Battodo peut se rapprocher du Iaido (art de dégainer et couper dans un seul geste) dans la pratique des Kata qui se rapproche de l'école Muso Shinden Ryu Iai Jutsu.

C'est une pratique complémentaire du Iaido. En effet le Battodo apporte un travail avec un partenaire pour développer la notion de distance et de réactivité mais aussi,il apporte une réelle expérience de la coupe. Malheureusement, il n'est pas rare de voire des pratiquants de Iaido n'arrivant pas à couper une simple paille.

 

Nous suivons actuellement l'école Tenshin Ryu Battodo dont le directeur technique national et européen est Jean Pierre Reniez Kyoshi 8ème DAN.

L'enseignant

L'enseignement du JODO et du BATTODO est réalisé par Jean-Sébastien BURGER, actuellement 3ème DAN de BATTODO, 3ème DAN de JODO et 3ème DAN de IAIDO.

Il a débuté sa formation au BUTOKUKAN Dojo de Strasbourg sous la Direction de Jean-Marc GEORGES Senseï(Directeur Technique régionale en JODO et BATTODO, respectivement 5ème et 3ème DAN) de 2003 jusqu'à 2015 où il décida d'ouvrir un Dojo sur Colmar.

 

Jean-Sébastien Burger est également compétiteur en Jodo, plusieurs fois récompensé sur des podiums des championnats de France et de l'Open International de Paris, il a également été médaillé de Bronze au Championnat d'Europe Jodo de Turin dans la catégorie 3ème DAN.

Horaires et lieux

Les entrainements ont lieu au 16 Rue Maimbourg à Colmar. Entrée du Dojo à l'arrière de l'église (porte blanche métallique).

Le Jodo le mardi de 20 à 22h

Le Battodo le mercredi de 18h30 à 20h

Inscription pour la saison

Vous pouvez télécharger la fiche d'inscription pour la saison 2017- 2018, à transmettre complétée à l'enseignant avant le début du cours.

Fiche d'inscription pour la saison 2017 - 2018
FICHE Inscription DENTOKAN COLMAR 2018.d[...]
Document Microsoft Word [64.5 KB]

 

La cotisation annuelle s'élève à 100 € pour une discipline et 150 € pour le Jodo et le Battodo.

Il faut rajouter une licence de 37 € pour la saison 2017 - 2018 pour le Jodo et 12€ pour le Battodo.

 

Un certificat médical de non contre indication à la pratique du JODO et ou du Battodo sera demandé.

Le matériel nécessaire

Le Jodo se pratique avec un Jo baton en chêne blanc de 1 mètre 28 et un Bokken.

 

Pour le Battodo, le bokken est utilisé pour les débuts, possibilité ensuite de s'entrainer avec un Iaito et un Shinken (sabre tranchant).

 

Le pratiquant porte un KeikoGi et un Hakama bleu qui sont également porté en Kendo.

Pour les débutants, il est possible de venir en tenue de sport à défaut de Kimono et les armes sont prêtées pour les premières séances.

 

Concernant les achats de matériel, le Dojo recommande la boutique Konjaku à Colmar et la boutique Midori à Strasbourg.

 

N'hésitez pas à demander à l'enseignant des conseils sur l'achat d'un futur matériel. En effet, les tenus et armes que nous utilisons peuvent durer plusieurs décennies, si la qualité est présente.

Reishiki du Dojo

1. En entrant et en sortant du Dojo, vous devez le saluer.

2. Vous devez porter une tenu propre et être correctement vétu.

3. Quand une technique est démontrée, vous devez regarder attentivement sans bavardage. Toute question technique est bien entendu bien venue.

4. Les techniques se perfectionnent par la pratique et non par de long discours.

5. Tous les pratiquants doivent se respecter et pratiquer ensemble.

6. N'utilisez jamais les armes d'une autre personne sans sa permission.

7. Si vous arrivez en retard pendant le cours, merci de rester le plus discret possible,  jusqu'à ce que l'on vous fasse signe de rejoindre le cours.

8. Toujours prévenir le professeur si vous devez sortir de cours pendant l'entrainement.

9. Il n'est pas toléré de boire, manger ou fumer durant le cours.

10. Le port de bijoux est proscrit pendant l'entrainement pour éviter toutes blessures.

11. Les convictions religieuses et politiques ne sont pas tolérées dans un Dojo.